Ils ont peur de tout, même du bonheur

Il était une fois un jeune homme nommé Kofi, qui vivait dans un petit village au bord d’un lac. Kofi était pauvre et orphelin, et il travaillait comme pêcheur pour subvenir à ses besoins. Un jour, alors qu’il jetait son filet dans l’eau, il sentit une forte résistance. Il tira de toutes ses forces et vit apparaître à la surface un énorme poisson doré. Le poisson avait des écailles brillantes comme des pièces d’or, et des yeux qui scintillaient comme des diamants. Il ouvrit la bouche et dit à Kofi :

  • Je suis un poisson magique, et je peux exaucer tous tes vœux. Si tu me relâches dans le lac, je te donnerai ce que tu désires le plus.

Kofi fut émerveillé par cette apparition, et il se dit qu’il avait enfin de la chance dans sa vie. Il réfléchit un instant à ce qu’il voulait le plus au monde, et il répondit au poisson :

  • Ce que je désire le plus, c’est d’avoir une femme qui m’aime et qui soit belle comme une princesse.
  • C’est facile, dit le poisson. Relâche-moi dans le lac, et tu trouveras ta femme demain matin à ton réveil.

Kofi n’hésita pas une seconde, et il remit le poisson dans l’eau. Le poisson le remercia et disparut dans les profondeurs du lac.

Le lendemain matin, Kofi se réveilla et vit à côté de lui une femme magnifique. Elle avait des cheveux longs et noirs comme la nuit, une peau douce et claire comme le lait, et des lèvres rouges comme des cerises. Elle sourit à Kofi et lui dit :

  • Bonjour, mon amour. Je suis ta femme, et je t’aime de tout mon cœur.

Kofi fut ébloui par sa beauté, et il se pinça pour vérifier qu’il ne rêvait pas. Il se leva et embrassa sa femme avec passion. Il lui dit :

  • Tu es la plus belle chose qui me soit jamais arrivée. Je t’aime aussi de tout mon cœur.

Ils passèrent la journée ensemble, à se promener dans le village, à rire et à se câliner. Les gens les regardaient avec admiration et envie, car ils formaient un couple parfait.

Kofi était heureux comme jamais il ne l’avait été. Mais au fond de lui, il commença à avoir peur. Il se dit que c’était trop beau pour être vrai, que sa femme était trop belle pour lui, qu’elle finirait par le quitter pour un autre homme plus riche ou plus beau que lui. Il se dit qu’il ne méritait pas ce bonheur, qu’il avait triché en demandant l’aide du poisson magique. Il se dit qu’un jour ou l’autre, il perdrait sa femme et qu’il serait de nouveau seul et malheureux.

Ces pensées obsédèrent Kofi de plus en plus. Il devint jaloux et possessif envers sa femme. Il ne la laissait plus sortir seule, il lui interdisait de parler aux autres hommes, il lui faisait des reproches sans raison. Il ne lui faisait plus confiance ni attention. Il ne voyait plus sa beauté ni son amour.

Sa femme fut blessée par son comportement. Elle essaya de lui parler, de le rassurer, de lui montrer son affection. Mais Kofi la repoussait sans cesse. Il lui dit :

  • Tu n’es pas sincère avec moi. Tu ne m’aimes pas vraiment. Tu vas me tromper ou me quitter.

Sa femme pleura beaucoup. Elle ne comprenait pas pourquoi Kofi avait changé ainsi. Elle l’aimait toujours autant, mais elle se sentait rejetée et malheureuse.

Un soir, alors qu’ils étaient couchés dans leur lit, Kofi eut une idée folle. Il se dit qu’il valait mieux se débarrasser de sa femme avant qu’elle ne le fasse souffrir davantage. Il se dit qu’il allait la ramener au lac et la rendre au poisson magique. Il se leva discrètement et prit sa femme dans ses bras. Elle dormait profondément et ne se réveilla pas. Il sortit de la maison et se dirigea vers le lac.

Arrivé au bord de l’eau, il jeta sa femme dans le lac. Elle se réveilla en sursaut et se mit à crier :

  • Kofi, qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi tu me jettes dans le lac ?

Kofi ne répondit pas. Il regarda sa femme disparaître sous les vagues. Il se dit qu’il avait bien fait, qu’il était libéré de son fardeau.

Mais à peine avait-il pensé cela qu’il entendit la voix du poisson magique. Le poisson émergea du lac et dit à Kofi :

  • Tu es un ingrat et un sot. Tu as gâché le plus beau cadeau que je pouvais te faire. Tu as rejeté l’amour de ta femme, qui était sincère et fidèle. Tu as cru que tu ne la méritais pas, mais c’est elle qui ne te méritait pas. Tu as perdu ta chance d’être heureux.

Kofi réalisa alors son erreur. Il regretta amèrement son geste. Il supplia le poisson de lui rendre sa femme. Il dit :

  • Poisson magique, pardonne-moi ! J’ai été stupide et égoïste. Je t’en prie, rends-moi ma femme ! Je l’aime plus que tout !
  • C’est trop tard, dit le poisson. Ta femme est partie pour toujours. Elle a retrouvé sa forme originelle de princesse, et elle est retournée dans son royaume sous-marin. Elle ne reviendra jamais vers toi.
  • Non ! Non ! Non ! Cria Kofi.

Il se jeta à l’eau pour essayer de retrouver sa femme. Mais il ne la vit pas. Il ne vit que le poisson magique qui le regardait avec mépris.

Le poisson dit à Kofi :

  • Tu as voulu te débarrasser de ta femme, maintenant tu vas rester avec moi. Tu vas devenir mon esclave, et tu vas me servir jusqu’à la fin de tes jours.

Le poisson ouvrit la bouche et avala Kofi tout entier.

Ainsi se termine le conte de Kofi et du poisson magique.

La morale de cette histoire est qu’il faut savoir apprécier ce que l’on a, et ne pas avoir peur du bonheur. Il faut être reconnaissant envers ceux qui nous aiment, et ne pas les repousser par orgueil ou par crainte. Il faut être humble et sincère, et ne pas tricher avec la magie.

Parfois la nature, ou la force des choses te donne ce que tu mérites, quelque chose de merveilleux, de génial. Mais tellement tu as peur de perdre cette chose, et que tu es complexé, tu commences à te sentir illégitime de posséder cette chose. Tu te dis que c’est trop beau pour être vrai. C’est ainsi que tu ne t’investis plus, ne t’engage plus à 100% ou alors que tu fais tout pour te débarrasser de cette chose, avant même qu’on te la vole.